Le prix de l’énergie a atteint un niveau record suite à la réélection d’Emmanuel Macron. Le prix de l’électricité a atteint 260 euros/MWh, en hausse de 34 % par rapport au mois dernier. Face à cette flambée de l’énergie, les consommateurs ont dû chercher des moyens de réduire leur facture.

Et certaines villes ont pris des décisions drastiques afin d’économiser sur l’énergie. De nombreuses villes lorraines ont en outre décider d’éteindre les lampadaires la nuit. Selon l’ANPCEN, 400 villes ont pris cette mesure. Et Gérardmer, en Vosges, est la dernière commune à vouloir adopter ces changements à la suite consultation citoyenne. La commune demande l’avis des habitants pour cette décision. La consultation se fera du 7 au 30 juin. Ceci fait partie de certaines mesures prises afin d’économiser. Pour les particuliers, il est devenu crucial de comparer les différentes offres. D’ailleurs, ils peuvent trouver ici les abonnements d’électricité en promo.

Réduire la consommation d’énergie de 40 %

De nombreux facteurs sont à l’origine de cette hausse du prix de l’électricité. Mais la guerre en Ukraine est sans aucun doute l’une des causes les plus importantes de cette flambée. Cette situation a contraint de nombreuses communes à trouver des solutions afin de faire des économies.

Voici une vidéo parlant de la flambée du prix de l’énergie :

Le fait d’éteindre les lampadaires la nuit peut aider à réduire de 40 % la consommation d’énergie des communes. Une semaine avant Gérardmer, 13 communes de Pompey ont aussi adopté cette mesure. Le nombre de demandes a doublé depuis janvier a indiqué l’association nationale de protection du ciel et de l’environnement nocturne dans cette région.

Des centaines de villes sont séduites par cette idée

Selon l’ANPCEN, 400 villes lorraines ont pris la décision d’éteindre partiellement ou totalement les lampadaires la nuit. Le bilan est simple pour les communes qui le pratiquent depuis des années. Il y a notamment Saint-Dié-des-Vosges et Épinal.

Plus d’un million d’euros d’économies a été réalisé depuis 2015, confirme le maire d’Épinal. La facture est restée stable pour Saint-Dié-des-Vosges depuis 2016, ceci malgré la hausse des prix de l’énergie. Cela s’explique surtout par le fait qu’ils aient toujours éteint ses lampadaires la nuit.

Une décision écologique et économique

Ces changements constituent une décision écologique et économique. Grâce à cela, les communes peuvent baisser leur facture de 40 %. Pour la commune de Gérardmer, le maire espère réaliser une économie de 40 000 euros. Jusqu’à maintenant, sa facture d’électricité s’élève à 130 000 euros par an.

Le résultat est le plus important, même si l’argument économique est plus puissant que la question écologique. Éteindre les lampadaires la nuit permet non seulement de réduire sa facture, mais aussi de réduire son empreinte carbone. Cela permet en effet de préserver la biodiversité et d’éviter le gaspillage d’énergie. La politique énergétique de la France actuelle, qui cherche à privilégier les énergies renouvelables, est au cœur de tous les débats. Il est difficile de penser que dans les années à venir, le prix de l’électricité puisse diminuer, sauf si toutes les infrastructures adaptées ne soient mises en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.