La pandémie de coronavirus a permis à la nature de reprendre ses droits. D’ailleurs, les mesures de confinement prises par le gouvernement français a été une bonne chose pour la faune sauvage. Les animaux ont ainsi pu profiter de l’absence de l’activité humaine et du calme pour vivre dans un environnement plus large.

Cependant, l’annonce du déconfinement pourrait changer la donne. En effet, les activités humaines reprennent de plus en plus. Ainsi, la Ligue de Protection des Oiseaux d’Auvergne a donné des conseils pour éviter de perturber la vie des oiseaux et des animaux sauvages.

La vigilance est de mise lors des sorties

Le confinement a durée huit semaines en France. C’est une période durant laquelle la faune a pu reprendre ses droits. Très souvent, les animaux et oiseaux sauvages ont étendu leur territoire durant ce confinement. Les animaux ont vécu dans un environnement plus calme. Il n’y a plus eu de marcheurs, de pêcheurs ni de voitures.

Durant la période de reproduction, ils pouvaient se déplacer tranquillement. Cependant, le président de la LPO Auvergne est particulièrement inquiet de la situation après l’annonce du déconfinement le 11 mai. Les hommes pourraient en effet avoir un impact négatif sur le mode de vie de ces animaux sauvages. De nombreux oiseaux installent leurs nids dans les herbes aquatiques et au sol. Etant donné qu’il n’y avait pas eu de flux de personnes, ces animaux ont pris place dans des lieux où ils ne seraient jamais allés auparavant.

Rouler tout doucement

Les gens peuvent désormais prendre leur voiture. Toutefois, les animaux n’ont pas encore pris connaissance du déconfinement. De plus, ils ont déjà pris des habitudes très risquées. Sur les routes, on découvre encore beaucoup d’oiseaux qui se déplacent.

Ainsi, face à cette situation, il est fortement conseillé de bien voir la route et de rouler doucement. Plus de 60 000 collisions sont enregistrées chaque année entre des animaux sauvages et des véhicules. Les conducteurs doivent donc faire très attention sur la route. Le retour de l’homme est une nouvelle chose pour ces animaux qui se sont habitués à vivre librement durant le confinement. La présence d’animaux sur la route est donc inévitable surtout en ce début de déconfinement. Les gens doivent ainsi être jusqu’à ce que les animaux puissent changer leur habitude.

Un environnement plus propre

Les incivilités sont aussi revenues après le déconfinement. Les gens ont tendance à jeter partout leurs déchets comme les gants ou les masques. La pollution risque de faire son retour dans la société et cela est un danger pour la faune et la flore. Ces comportements irrespectueux sont vraiment déplorables. Tous les équipements utilisés au quotidien pour se protéger de la pandémie sont jetés partout.

De plus, ces matériaux ne vont pas se dégrader avant des années. Les oiseaux sont les espèces les plus à risque, étant donné qu’ils peuvent y accrocher leurs pattes et leur bec. Il est donc recommandé de toujours jeter ces déchets dans une poubelle afin de mieux protéger son environnement et les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.