Le secteur de la construction en Belgique devient rapidement plus durable. Les entrepreneurs optent de plus en plus pour le béton circulaire et le bois durable. À Malines, un grand projet de logements est en cours de construction avec du béton circulaire. Dans le quartier européen de Bruxelles, la construction du plus haut bâtiment hybride (bois-acier-béton) de la Région bruxelloise a démarré. Les associations environnementales applaudissent ces projets circulaires, même si elles émettent également quelques critiques. Il reste encore beaucoup à faire. Et puis il y a le problème de la pénurie de granulats pour faire du béton vert.

Le béton circulaire, composé de granulats de béton recyclé, est désormais également disponible avec la garantie officielle d’assurance qualité BENOR pour le gros œuvre, ce qui le rend désormais largement applicable. Les premiers bâtiments avec des granulats de béton recyclés sont actuellement en construction à Malines (Belgique). Les maisons du quartier Komet seront bientôt composées à 30 % de béton vert. Cela signifie que 1 500 tonnes de granulats naturels doivent être épargnées. Pourtant, il y a aussi d’autres avantages environnementaux.

Approbation

Ces dernières années, quelques projets de construction où le béton circulaire a été utilisé ont déjà vu le jour ici et là en Belgique. Cependant, il y avait toujours un problème clé : pour chaque projet, le béton recyclé devait être testé et approuvé à chaque fois. Cette procédure laborieuse et chronophage peut désormais être jetée à la poubelle grâce au schéma général de certification. Le producteur malinois Jacobs Beton a été l’un des premiers dans notre pays à recevoir l’agrément général Benor pour la production de béton circulaire ou vert de l’autorité de certification Be-Cert.

Voici une vidéo montrant l’évolution du béton :

Kurt Jacobs, directeur de Jacobs Beton a expliqué que concrètement, la certification signifie que désormais leur béton circulaire n’est plus lié à un projet de construction spécifique. Le pays peut enfin commencer à utiliser le béton circulaire à l’échelle industrielle. Entre-temps, le béton vert a également fait ses preuves par rapport au béton standard. En termes de robustesse, de facilité d’utilisation et de durabilité des matériaux, il est à la hauteur des alternatives traditionnelles.

Plus c’est local, mieux c’est

Le mouvement urbain bruxellois BRAL, une organisation environnementale belge œuvrant pour une Région de Bruxelles-Capitale plus durable, se félicite que l’utilisation du béton recyclé soit encouragée en Belgique. Plus la production de béton est locale, mieux c’est, explique Marie Coûteaux, experte en urbanisme au BRAL.

Le recyclage du béton est encore trop rare à l’heure actuelle et nous devons le promouvoir, également à Bruxelles. Pourtant, e bâtiment le plus vert est celui qui existe déjà. Essayez donc de penser au-delà de la simple démolition des bâtiments et de la réutilisation des matériaux. D’abord et avant tout, essayez de donner une vie plus longue à un bâtiment existant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.