La start-up de Nimègue Aiosyn, une spin-off du Radboudumc aux Pays-Bas, développe une plateforme d’IA qui aide les pathologistes à établir des diagnostics plus rapidement et avec plus de précision. Les investissements récents de LUMO Labs et d’Oost NL permettent à l’entreprise encore naissante de prendre un bon départ.

Que fait Aiosyn exactement ?

Aiosyn développe des algorithmes qui assistent les pathologistes dans le diagnostic de maladies telles que le cancer. En utilisant leurs algorithmes, le pathologiste est en mesure d’améliorer la qualité et l’efficacité des diagnostics. La synergie entre le pathologiste et l’IA produit des niveaux de qualité plus élevés et donc la plus grande valeur pour le patient.

Voici une vidéo en anglais relatant le potentiel de l’IA :

L’objectif d’Aiosyn est d’avoir notre logiciel disponible n’importe où, n’importe quand, et par conséquent d’augmenter la qualité des diagnostics dans le monde entier. En utilisant leurs algorithmes, même les pathologistes moins expérimentés pourront atteindre un niveau beaucoup plus élevé.

Comment est née cette idée ?

Lors d’une consultation, le fondateur, Patrick de Boer, est tombé sur le professeur Jeroen van der Laak. Il dirige le département de pathologie computationnelle au Radboudumc de Nimègue. Il a été entrepreneur et consultant dans le domaine des sciences de la vie et de la santé et a aidé des entreprises de biotechnologie et de technologie médicale pendant des années en matière de stratégie et de financement. La combinaison entre un entrepreneur et un scientifique semblait être un bon point de départ pour une entreprise.

Pourquoi est-ce important ?

La santé est sous pression. Le nombre de pathologistes continuera de diminuer au cours des prochaines années, mais la charge de travail ne fait qu’augmenter en raison de l’incidence plus élevée de la maladie. Il devient également de plus en plus difficile de trouver des analystes qualifiés.

Dans le même temps, le nombre de publications démontrant la valeur ajoutée de l’IA pour le diagnostic du cancer augmente également. En plus de cela, le groupe de Jeroen a publié un certain nombre d’articles importants montrant que l’association d’un pathologiste avec l’IA conduit à de meilleurs résultats. Si vous avez le potentiel d’améliorer à la fois l’efficacité et la qualité des soins, alors vous avez un bon point de départ pour une entreprise saine.

Les plans de la start-up pour l’avenir

Aiosyn développe une plateforme de diagnostic avec à la fois des algorithmes cliniques et des algorithmes qui peuvent améliorer le flux de travail des laboratoires.

Ils prévoient de déployer leurss algorithmes dans le flux de travail quotidien du pathologiste et du laboratoire. Ce n’est qu’en proposant leur IA dans le cadre du flux de travail standard que leurs utilisateurs pourront réellement profiter de tous les avantages de l’IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.