Un consortium de neuf partenaires s’associe pour accélérer le développement de l’innovation, de la démonstration et du partage des connaissances en matière d’hydrogène propre dans la région Meuse-Rhin, comme première étape vers le déploiement à grande échelle d’une économie de l’hydrogène propre. La zone de travail du consortium EMR H2 Booster comprend le Limbourg néerlandais et flamand, la région d’Aix-la-Chapelle et Liège. Par une coopération transfrontalière à ce niveau, les partenaires du projet visent à faciliter l’émergence accélérée d’une économie de l’hydrogène dans la région. Le consortium a tenu son événement de lancement aujourd’hui à la maison provinciale de Maastricht.

Le consortium comprend des agences de développement régional, des organisations de clusters hydrogène et un institut de connaissances, combinant ainsi une vaste expérience dans le secteur de l’hydrogène avec la connaissance des petites et moyennes entreprises (PME) locales.

Dans le cadre de l’EMR H2 Booster, les partenaires travailleront sur quatre axes de travail principaux. Tout d’abord, ils effectueront un exercice de cartographie des plans, des feuilles de route, des visions, des points de vue, des activités de R&D, des acteurs industriels et des compétences au sein de la région. Celles-ci seront ensuite intégrées dans une plateforme en ligne (la Digital Innovation Platform). Sur la base des informations recueillies, des sessions de jumelage ciblées seront organisées pour les PME de la région (axe de travail deux). Dans ce deuxième volet de travail, plusieurs « cas » seront définis et approfondis.

Financement

Le projet EMR H2 Booster a reçu un financement du programme Interreg Euregio Meuse-Rhin. Ce programme bénéficie du soutien du FEDER de l’Union européenne. En outre, plusieurs partenaires reçoivent des cofinancements de gouvernements locaux, notamment la province néerlandaise du Limbourg, la province néerlandaise du Noord-Brabant, le ministère néerlandais de la Politique économique et climatique, le gouvernement wallon et le gouvernement du Land allemand du Nord Rhénanie-Westphalie. La durée du projet est de 18 mois.

Voici comment la Suède tire parti de l’hydrogène propre :

Les partenaires du projet sont Université Hasselt, IHK Aachen, SPI, Cluster TWEED, POM Limburg, LIOF, Stadt Aachen, Waterstof Coalitie Limburg et WaterstofNet qui coordonne le projet. En tant que partenaire associé, Regio Parkstad soutient le projet.

De nombreux partenaires

Ils comprennent des consortiums de PME et d’autres partenaires qui ont l’ambition de travailler ensemble sur de véritables implémentations d’hydrogène. Tout au long du projet, ils recevront le soutien dont ils ont besoin pour franchir les prochaines étapes vers la réalisation. Quatre grands événements seront organisés dans le troisième domaine de travail, un dans chaque région. Il s’agira de séances d’inspiration et de démonstrations et d’ateliers sur des thèmes précis.

D’une part, ces événements permettront d’approfondir les connaissances des PME impliquées dans les dossiers. D’autre part, ils fonctionneront également comme une source d’inspiration pour les PME encore à un stade précoce d’implication dans le secteur de l’hydrogène. Un quatrième volet de travail distinct préparera une feuille de route à long terme pour la région et travaillera sur la définition d’une structure de gouvernance et d’un modèle commercial à long terme pour l’EMR H2 Booster au-delà de la durée du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.