La France a dévoilé un investissement de 100 milliards d’euros pour le plan de relance du gouvernement. Près d’un tiers de ce fonds sera destiné à l’écologie. Le premier ministre français a souligné l’importance de remettre le pays sur pied dans les 18 mois et de transformer son économie avec une cure de jouvence verte.

Il a en outre expliqué comment la France utiliserait cet investissement pour sortir de la crise. Le gouvernement va en outre élaborer un plan basé sur trois piliers, l’environnement, la compétitivité et l’emploi. Une grande partie de l’argent sera dépensée pour relancer l’industrie française dans des domaines stratégiques afin de rendre le pays souverain et compétitif dans des secteurs essentiels.

L’emploi, une priorité

Selon le premier ministre, le chômage est une préoccupation majeure. Il a expliqué qu’il espérait que l’investissement permettrait de créer 160 000 emplois l’année prochaine et éviterait une explosion du chômage lorsque l’aide financière d’urgence introduite au plus fort de la crise sanitaire prendrait fin.

Le plan, baptisé Relancer la France, vise à ramener la force de l’économie française à ses jours d’avant le coronavirus. Sur les 100 milliards d’euros de financement, 40 milliards d’euros provenaient du fonds de redressement de l’Union européenne. Le gouvernement français a tenu l’importance de la place de l’UE dans ce plan de relance.

La santé avant l’économie

Le coronavirus a provoqué une récession soudaine et brutale parce que la France et d’autres pays européens ont fait passer la santé des gens avant l’économie. Mais un plan d’urgence piloté par l’ancien premier ministre, Edouard Philippe, avait sauvé des emplois et des entreprises. A l’avenir, le gouvernement va préférer aggraver temporairement la dette publique. La meilleure option était de pousser le pays dans l’austérité et de laisser exploser le chômage.

Un tiers des 100 milliards d’euros sera utilisé pour rendre l’économie plus verte, notamment des investissements dans la transition écologique, l’hydrogène et les énergies renouvelables, ainsi que la rénovation des maisons et des bâtiments pour les rendre plus économes en énergie. Un autre tiers sera consacré à la relance de l’industrie française, avec une réduction des taxes. L’objectif est de rendre le pays compétitif en rétrocédant à la France la production stratégique dans des domaines tels que la santé, l’alimentation et d’autres secteurs…

Un suivi minutieux des dépenses

Le gouvernement français a promis de suivre attentivement la manière dont l’argent sera dépensé. Les autorités vont contrôler la mise en œuvre de ce plan. Il dépendait en outre de trois exigences, dont la consultation, le suivi étroit de son exécution et l’application des mesures au niveau local.

C’est un plan très ambitieux basé sur différents programmes. Il n’y a pas encore de conditions officielles attachées à cet investissement important. Cependant, les entreprises devraient entrer dans l’esprit du plan en termes d’introduction de mesures écologiques et de respect de l’égalité des sexes dans leurs organisations. Il s’agit d’un plan pour la France et les Français. Il aidera le pays à se remettre de cette crise sanitaire sans précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.