Après près d’une décennie de travail, une équipe conjointe de chercheurs des sociétés énergétiques espagnoles Repsol et Enagas a développé une technologie pour la production d’hydrogène renouvelable directement à partir de l’énergie solaire, grâce à un processus connu sous le nom de photoélectrocatalyse (PEC). La photoélectrocatalyse utilise uniquement de l’eau et de l’énergie solaire pour produire de l’hydrogène renouvelable.

La prochaine étape sera la construction d’une usine de démonstration dans le complexe industriel Repsol de Puertollano, dans le but d’atteindre la maturité commerciale avant 2030. Les recherches sur la technologie de photoélectrocatalyse ont commencé au Repsol Technology Lab en 2012.

Le PEC est considéré comme une technologie très perturbatrice

La photo électrocatalyse est tellement perturbatrice car c’est une technologie qui permet la conversion directe de l’énergie solaire en énergie chimique, l’hydrogène, sans avoir besoin d’aucune autre source d’énergie externe. Ce processus en une étape contribue à améliorer l’efficacité énergétique du processus par rapport à d’autres alternatives. De plus, le processus n’a pas d’émissions de carbone, car l’énergie renouvelable et l’eau sont les éléments nécessaires pour produire l’hydrogène renouvelable.

Voici une vidéo parlant des avantages de l’hydrogène en anglais :

Quels sont les résultats ?

L’échelle de l’usine pilote a pu confirmer les paramètres de performance attendus de cette technologie révolutionnaire qui étaient auparavant atteints à l’échelle du laboratoire. Avec ces réalisations, toutes les leçons apprises ont été rassemblées afin qu’elles puissent être utilisées dans la phase suivante. Cela inclura également une étape préalable d’optimisation du système avant la mise à l’échelle.

Produire de l’hydrogène directement

Afin de commercialiser cette technologie de pointe, trois termes fondamentaux doivent être pris en compte : efficacité, stabilité et coûts. Il est relativement facile de réunir deux d’entre eux, mais il est nécessaire d’atteindre un équilibre entre tous pour que la technologie puisse atteindre une échelle commerciale.

Il faut tenir compte du fait que toute extension d’une usine de production d’hydrogène photoélectrocatalytique sera importante (comme dans les usines solaires) et, par conséquent, également les dépenses d’investissement associées. Leur objectif avec ce projet est de le mettre à l’échelle et de l’accélérer dans le but d’atteindre la maturité commerciale avant 2030.

Quelles sont les chances que la technologie PEC fasse une percée dans une société durable ?

Chez Repsol, ils pensent qu’il n’y a pas de solution unique pour la transition énergétique ou pour parvenir à une économie décarbonée. Dans leur propre objectif de devenir une entreprise à zéro émission nette d’ici 2050, ils doivent appliquer toutes les technologies disponibles et les laisser rivaliser pour trouver la solution la plus efficace. Leur objectif est de fournir une énergie efficace, abordable et durable pour répondre aux besoins de la société. Pour toutes ces raisons, ils misent sur une production d’énergie renouvelable et économe en énergie, mais aussi sur des biocarburants avancés, de l’hydrogène renouvelable, une économie circulaire et/ou des carburants de synthèse.

L’hydrogène peut être utilisé comme carburant en soi, comme matière première pour produire des biocarburants avancés et des carburants synthétiques, mais aussi pour stocker de l’énergie renouvelable, offrant stabilité et flexibilité au réseau électrique.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.